Psychogénéalogie

Les difficultés que nous rencontrons dans notre quotidien ne trouvent pas uniquement leur origine dans notre petite enfance ou dans la vie intra utérine. Elles peuvent également avoir une origine transgénérationnelle sur laquelle il peut être intéressant de s’attarder.

En effet, nos ancêtres nous transmettent un système de valeurs, de croyances, une éducation mais aussi des mémoires émotionnelles en lien avec les traumatismes qu’ils ont vécus (deuils non faits, spoliation d’héritage, enfant adultérin, faillite, inceste…).

Au sein de notre famille, nous avons chacun une place et une mission qui permettent au système qu’est notre clan de maintenir son équilibre général. Cependant, individuellement, les mémoires dont nous héritons peuvent perturber notre manière d’être au monde de différentes façons.

C’est ici qu’intervient la psychogénéalogie pour nous aider à mettre en lumière ces mémoires transgénérationnelles.

L’outil le plus couramment utilisé, le génosociogramme, nous permet de mettre en perspective notre histoire familiale avec les problématiques, émotions et croyances négatives que nous vivons au quotidien. Cela nous permet de prendre conscience des schémas dans lesquels nous avons grandi et des forces invisibles qui nous conditionnent et nous limitent.


La Persographie® est un moyen d’investigation différent et c’est principalement avec cet outil que je travaille. C’est une technique d’exploration de l’inconscient qui a été créée et développée par Anastasia Gross.

Elle permet de mettre en lumière ce que nous portons dans notre inconscient en lien avec notre héritage familial (les programmations, les loyautés, le projet-sens…) et qui peut créer des schémas limitants et donner lieu à des comportements qui entravent notre épanouissement.

En prenant du recul sur notre histoire, nous pouvons redevenir véritablement acteur de notre vie en évitant de reproduire le schéma existant (ou son contraire), ce qui nous offre de nouvelles possibilités de réalisation.

Quelques exemples de problématiques sur lesquelles travailler :

Difficultés à trouver sa place (au sein d’un couple, de sa famille, mais aussi au travail…) voire ne pas se sentir à sa place,

Difficultés à s’affirmer et à se réaliser dans la vie, à aller de l’avant, tendance à la procrastination,

– Problématiques liées à l’auto-sabotage, la dévalorisation, la culpabilité,

– Problématiques liées au manque de confiance en soi, au manque d’estime de soi,

– Problématiques liées à des relations conflictuelles, toxiques, dépendance affective